Deprecated: wp_make_content_images_responsive est obsolète depuis la version 5.5.0 ! Utilisez wp_filter_content_tags() à la place. in /home/lastronoca/lastronomieafrique/wp-includes/functions.php on line 4777
LE MAGAZINE DES SCIENCES DE L’UNIVERS EN AFRIQUE

AbréviationPeg        LatinPEGASUS        GénitifPEGASI

La constellation de Pégase est attachée au ciel d’automne. Dès le mois d’août, elle apparaît au-dessus de l’horizon nord-est en deuxième partie de nuit et annonce la fin de l’été. Voilà une constellation à la forme on ne peut plus simple et facile à trouver : elle dessine dans le ciel un gigantesque carré. C’est la septième plus grande constellation du ciel (1 121 degrés carrés). Notons que Pégase a perdu une de ses étoiles (d Pegasii connue sous le nom de Alphératz) qui est devenue α Andromedae. C’est l’étoile qui constitue le coin supérieur gauche (nord-est). Sur les cartes du ciel, le carré de Pégase est donc constitué par un triangle de 3 étoiles (en partant du nord et dans le sens des aiguilles d’une montre…) :  β, α et γ Pegasii, auxquelles il est coutume de rajouter α And pour dessiner ce grand carré. L’étoile la plus brillante de Pégase n’est pas α mais ε Peg, qui porte le nom d’Enif, ce qui signifie le nez en arabe.

Le nom de Pégase est bien sûr celui du cheval ailé de la mythologie grecque.

Carte de la constellation par Nicolas Biver avec les 3 objets marquants Enif(1), NGC7479 (2) et 3. M15 (3)

Pégase est le fils de Poséidon et de Méduse, l’une des trois Gorgones. Mais sa mère, monstre difforme, ne pourra l’enfanter de manière naturelle. C’est Persée qui, en coupant la tête affreuse de Méduse, va libérer Pégase, qui s’échappe dans le flot du sang maternel jaillissant de la nuque tranchée. Dès son premier vol, Pégase rejoint l’Olympe, la demeure des 12 dieux grecs. Zeus, le dieu des dieux, est impressionné par son vol rapide et majestueux. Il décide de lui confier une tâche prestigieuse, celle de lui apporter la foudre et le tonnerre. Pégase est un animal mythique solitaire. Il ne cherche la présence ni des dieux ni des humains mortels. Plusieurs mortels tenteront bien de le dompter, mais il leur en coûtera parfois la vie. Seul Persée y parviendra…

Les 3 objets à ne pas manquer dans la constellation de Pégase sont :

1. Enif (ε Pagasii) capturé par F. Mottez (lunette d’ouverture 72mm). Elle brille à la magnitude 2,4. Enif est une étoile en fin de vie; il ne lui reste que quelques millions d’années à vivre… Elle contient 11 masses solaires et son diamètre équivaut à 175 fois celui du Soleil. Comme toutes les étoiles en fin de vie, son éclat n’est pas stable; il s’agit donc d’une étoile variable. Cette étoile va peut-être basculer soudainement en supernova… ou pas… À l’observation, la pratique confirme la théorie: dans une petite lunette de 70 mm, elle dévoile à toutes les amplifications une jolie couleur orangée très soutenue.

 

2. La galaxie spirale barrée NGC 7479 capturé par F. Mottez (Télescope d’ouverture 203 mm/ focale 2000 mm). Que voilà une belle galaxie… fantomatique! Belle…, sur les photos, qui montrent une splendide spirale barrée. Fantomatique dans les instruments des astronomes amateurs. Découverte par Herschel en 1784, cette galaxie de Seyfert, située à 105 millions d’années-lumière, brille à la magnitude 11,6. Elle est assez facile à trouver car à 3° au sud de α Pégase. Sous un ciel moyen de plaine, elle est aux abonnés absents jusque dans un T250. Elle est accessible dans un T300 sous la forme d’un S gris très faible. Sous un ciel pur de campagne, loin des lumières urbaines, sans Lune et sans brume, elle est visible dans un T200 mais reste d’une faiblesse extrême.

 

3. Messier 15 (M15) capturé par Nicolas Biver (Télescope d’ouverture 407 mm/focale 1828 mm). Très facile à trouver, par 4° au nord-est d’Enif en prolongeant le segment θ-Enif, on trouve une jolie boule grise et floue très compacte: c’est l’amas globulaire M15. Déjà bien visible aux jumelles (magnitude 6,2), il garde son aspect de boule floue jusque dans la lunette de 80 mm. Dans la lunette de 100 mm et mieux encore le télescope de 150 mm, on note un halo, entourant l’amas, d’abord granuleux puis assez vite résolu en étoiles individuelles. En revanche, son cœur reste dense et brillant, mais il est impossible de le résoudre: même dans une optique de 200 ou 250 mm où il montre un voile gris et granuleux.

 

Gilles Sautot, président de Science et Culture en Picardie

 

Instagram
YouTube
YouTube
Follow by Email