Deprecated: wp_make_content_images_responsive est obsolète depuis la version 5.5.0 ! Utilisez wp_filter_content_tags() à la place. in /home/lastronoca/lastronomieafrique/wp-includes/functions.php on line 4777
LE MAGAZINE DES SCIENCES DE L’UNIVERS EN AFRIQUE

60 ans après son indépendance, le Ghana a fait un pas de géant pour rejoindre la course mondiale à l’espace en lançant son premier satellite. Le satellite surnommé GhanaSat-1 a été déployé depuis la Station spatiale internationale (ISS) dans le cadre du programme de déploiement JAXA/Kibo CubeSat le 7 juillet 2017, après le lancement réussi de SpaceX falcon 9 Cargo Launch vers l’ISS le 3 juin 2017 depuis le site de lancement Kennedy LC-39A à 21:07:38 UTC.

Sans aucun doute, le 7 juillet 2017 restera un moment historique pour le Ghana. Le satellite a été mis en orbite à une altitude d’environ 400 km et sa mission est de prendre des photos littoral du pays pour des besoins de cartographie territoriale. Le satellite a été développé et parrainé par l’Université des Nations Unies au Ghana. La vision de mettre le Ghana dans l’espace est celle du Dr Samuel H. Donkor qui est le président de l’Université. Le satellite a été conçu et développé par le Dr Benjamin Bonsu (directeur de projet), M. Joseph Quansah Neenyi Kojo-krobo et M. Ernest Teye Matey qui sont ingénieurs à l’Université des Nations Unies – Laboratoire de technologie des systèmes spatiaux (ANU-SSTL).

Après cet exploit, l’Université de toutes les nations (ANU) s’efforce toujours de faire du Ghana un concurrent important dans la course internationale à l’espace en développant davantage de projets pour favoriser le développement du pays et de l’Afrique dans son ensemble. C’est ainsi que l’université a lancé le projet de satellite de la Constellation africaine (AFCONSAT), qui a été initié en novembre 2019 et qui accueille actuellement des ingénieurs et des scientifiques de 7 pays africains différents. L’université a conclu un protocole d’accord pour développer un groupe de satellites destinés à résoudre les problèmes environnementaux en Afrique. Le projet devrait être réalisé d’ici à janvier 2022. L’ANU-SSTL est également à l’initiative pour la promotion de l’éducation en sciences spatiales dans le
pays. Grâce à ses programmes de sensibilisation, le laboratoire a touché plus de 7 000 étudiants avec des programmes pratiques de STEM (Science, Technologies, Ingénieries, Mathématiques) utilisant la technologie spatiale. L’université est ouverte aux collaborations, aux parrainages et aux partenaires
internationaux qui sont prêts à se joindre à la promotion de l’astronomie et de la technologie spatiale en Afrique.

Richard Damoah, Directeur du Space Systems and Technology Lab at All Nations University College, (ANUC), Ghana

Instagram
YouTube
YouTube
Follow by Email