Deprecated: wp_make_content_images_responsive est obsolète depuis la version 5.5.0 ! Utilisez wp_filter_content_tags() à la place. in /home/lastronoca/lastronomieafrique/wp-includes/functions.php on line 4777
LE MAGAZINE DES SCIENCES DE L’UNIVERS EN AFRIQUE

Une galaxie est vaste un ensemble d’étoiles, de gaz, de poussières, de restes d’étoiles, de planètes, de trous noirs, liés ensemble par les forces de gravitation. Il en existe des milliards dans l’Univers, comme  par exemple la galaxie d’Andromède. 

La grande galaxie d’Andromède (M31), voisine de notre Voie Lactée. Crédit : Serge Golovanow

Nous sommes nous-même dans une galaxie, et par des nuits sans Lune, loin des éclairages artificiels, on la voit dans le ciel sous la forme d’une grande bande blanchâtre, couleur de lait, traversant le ciel, d’où son nom : la Voie lactée

De nos jours, la moitié des humains habitent en ville et n’ont que très rarement l’occasion de la contempler, et certaines personnes ne l’ont même jamais vue, mais jusqu’au début du vingtième siècle, on la voyait très bien même au centre de grandes villes comme Paris, Londres ou Bruxelles. 

La Voie lactée (qui est « notre » Galaxie, d’où le G majuscule pour la désigner) nous paraît comme une grande bande, car nous la voyons de l’intérieur et elle a la forme aplatie d’une galette. Cela définit ce qu’on appelle le plan de la Galaxie. Le rayon de cette galette est de 100 000 années-lumière (al), mais la plupart de ses étoiles sont contenues dans un rayon de 50 000 al. L’épaisseur est d’environ 1000 al. C’est donc une galette très aplatie, un peu comme une crêpe. Nous sommes situés à une distance de 27 000 années-lumière de son centre, dont la direction est située dans la constellation du Sagittaire. Dans les directions orthogonales au plan de la galaxie, les étoiles sont moins nombreuses, donc notre Galaxie n’apparaît plus comme une nuée blanchâtre. Cependant, toutes les étoiles que nous voyons dans le ciel appartiennent à notre Galaxie, même celles dans des directions éloignées de la Voie lactée. 

Notre Galaxie comporte environ 200 amas d’étoiles très compacts, appelés « amas globulaires », en général assez éloignés du plan galactique. Si nous étions dans un tel amas, notre Galaxie ne nous présenterait pas l’aspect de la Voie lactée : une moitié du ciel serait quasiment dépourvue d’étoiles, et de l’autre on verrait notre Galaxie en entier, presque de l’extérieur. On constaterait qu’elle a en son centre un renflement, appelé le bulbe, contenant une barre allongée, le tout étant entouré de grandes structures spirales lumineuses. Toutes ces structures sont lumineuses grâce aux étoiles qu’elles contiennent. De la Terre, ce sont ces structures spirales que l’on voit du dedans, de profil, quand nous contemplons la Voie lactée. Le bulbe et la barre sont en grande partie cachés par des poussières.

Fabrice Mottez, CNRS, Observatoire de Paris

 

Notre Voie Lactée au bord d’un lac.  Crédit : Maxime Raynal

Instagram
YouTube
YouTube
Follow by Email